type de marquage


LA TAMPOGRAPHIE
Une plaquette métal est gravée en creux à partir d'un film et remplie d'encre. Un tampon en caoutchouc prélève ensuite une couche d'encre et imprime le motif sur le produit. La souplesse des tampons permet d'imprimer sur différentes formes et surfaces. La définition est excellente, particulièrement sur les petites surfaces (stylo par exemple).


LA SERIGRAPHIE :
Technique d'impression, dérivé du pochoir, l'impression s'effectue au travers d'un écran de tissu. Multi-couleurs possible, chaque coloris requiert un écran différent. La sérigraphie peut s'appliquer sur la plupart des supports : textile, bagage, PVC, autocollant, magnet...


LE FLOCAGE :
Sans doute la technique la plus connue dans les milieux sportifs, elle permet d'imprimer les numéros sur les maillots des joueurs, par application sous une presse à chaud, ainsi que leurs noms, et ceci pour une tenue et une durabilité optimales.


LE TRANSFERT :
Le transfert est une technique répandue qui permet d'obtenir des résultats intéressants. Elle est relativement chère lorsqu'elle est bien faite, mais permet d'imprimer des dessins complexes et très colorés.


LA BRODERIE :
C'est une technique de marquage de luxe, mais la durabilité des résultats en vaut la peine ! En broderie directe (opposée à écussons), on brode directement sur le maillot, le blousons, etc... Toutes les couleurs sont disponibles. Le prix varie en fonction de la complexité du logo et de la taille.


LE MARQUAGE LASER :
Il est basé sur la mise en oeuvre d'un faisceau laser, ce procédé permet de creuser la surface du matériau. Il garantit l'inaltérabilité des informations gravées quel que soit le support : métal, verre, bois, plexiglas, plastique, etc. Cette technique n'impose aucune contrainte de quantité car le rendu est identique de la pièce unitaire à la grande série.